alchimille

alchimille

⇒ALCHIMILLE, ALCHÉMILLE, subst. fém.
BOT. Plante dicotylédone de la famille des Rosacées, herbacée, ,,à feuilles larges, palmées, rondes, plissées en mantelet, finement dentelées`` (E. ROLLAND, Flore populaire, t. 5, 1967, p. 266), réputée jadis comme vulnéraire, astringente, détersive, et dotée selon les alchimistes, entre autres propriétés, de celle de favoriser la transmutation des métaux vils en or.
Rem. Syntagmes alchimille argentée, alchimille des champs ou perce pierre (BESCH. 1845); alchimille vulgaire ,,Vulgairement appelé pied-de-lion, à cause de la forme de ses feuilles; les Anglais et les Hollandais la nomment manteau-des-dames, à cause de leur entrelacement.`` (Ibid.; cf. aussi Botanique, 1960, p. 1041, encyclopédie de la Pléiade).
Prononc. ET ORTH. :[alkimij] ou []. Harrap's 1963 et Pt ROB. donnent la prononc. [-k-], Pt Lar. 1968 la prononc. [--]. Pt ROB. écrit [] (cf. infra la forme corresp. alchémie). Harrap's 1963 note une longueur pour le de la syllabe finale. — Rem. Antérieurement à PASSY 1914, seul LITTRÉ a une var. avec [k]. Le mot connaît, par ordre de fréq., les formes suiv. : [i]alchimille, alchémille, alchimilla.
Étymol. ET HIST. — 1572 bot. « plante rosacée dite pied de lion » (PELETIER DU MANS, La Savoie, III, 472 ds Bulletin de l'Institut genevois, t. 36, pp. 344-45 : Et cellela, qui les lieus molz retreint, Dite Alquimile); au XVIIe s., COTGR. 1611 seulement; réintrod. ds Trév. 1752 Suppl.
Empr. au lat. médiév. alchimilla, attesté ds DU CANGE et DIEFENBACH, Gloss. lat.-germanicum mediae et infimae aetatis, Francfort, 1857, s.v. alchimilla (avec renvoi à aconcilla) où est glosé : — b. all. catten-sagel au XVe s. (Glossaria saxonica) — lat. lactuca [laitue], (Vocab. theutonicus, anno 1482); passé dans l'esp. alchimilla (attesté par A. Laguna, 1555 ds COR., s.v. alquimia). Alchemilla selon MAHN, Etym. Untersuch, 158, doit son nom au fait que les alchimistes croyaient à l'utilité de la rosée trouvée sur les feuilles de cette plante pour changer les métaux vils en or (d'où l'all. alkymisten Kraut).
BBG. — BÉL. 1957. — BOISS.8. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — NYSTEN 1814-20. — PRÉV. 1755. — RITTER (E.). Les Quatre dictionnaires français. Remarques lexicographiques. B. de l'Inst. nat. genevois. 1905, t. 36, pp. 343-344. — ROLLAND (E.). Flore populaire ou Histoire naturelle des plantes dans leurs rapports avec la linguistique et le folklore. 5. Paris, 1967, p. 266.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Игры ⚽ Нужно сделать НИР?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • alchimille — ALCHIMILLE. V. Pied de lion …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • alchimille — nf. alchemille (fl., COD) : => Thé. A1) alchimille vulgaire : peûrta rozâ nm. (Chamonix) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • ALCHIMILLE — s. f. Voyez Pied de lion, dans l articlePIED …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • alchimille — (al ki mi ll ) s. f. Terme de botanique. Plante de la famille des rosacées, dite aussi pied de lion, et employée à l extérieur comme astringente, vulnéraire et détersive. ÉTYMOLOGIE    On tire ce mot de l arabe alkemelieh, à cause de l importance …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • alchémille — [ alkemij ] n. f. • 1611; lat. médiév. alchemilla, du rad. de alchimie, à cause des vertus attribuées par les alchimistes à cette plante ♦ Bot. Plante vivace (rosacées), à petites fleurs apétales vert jaune. ● alchémille nom féminin (de alchimie) …   Encyclopédie Universelle

  • PIED — s. m. La partie du corps de l homme, qui est jointe à l extrémité de la jambe, et qui lui sert à se soutenir et à marcher. Pied droit. Pied gauche. Les doigts du pied. Les ongles du pied. Le cou de pied. La cheville du pied. La plante des pieds.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • patte — (pa t ) s. f. 1°   Pied des quadrupèdes qui ont des doigts, des ongles ou des griffes, et des oiseaux autres que les oiseaux de proie. •   La bête scélérate à de certains cordons se tenait par la patte, LA FONT. Fabl. III, 18. •   ....Favori [un… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • perce-pierre — (pèr se piè r ) s. f. 1°   Nom vulgaire du crithme maritime (ombellifères). 2°   Nom donné aussi à l alchimille des champs (rosacées).    Au plur. Des perce pierres …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • pied — (pié. Le d ne se lie guère que dans : mettre pied à terre, dites pié ta terre ; tenir pied à boule, dites pié ta boule ; armé de pied en cap, dites piétan kap ; mais, du temps de Chifflet, Gramm. p. 213, la prescription de ne jamais prononcer le… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • alchemille — nf. fl. => Alchimille …   Dictionnaire Français-Savoyard

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”